19 de enero de 2010

Haïti, mon pays …

Si on pouvait revenir en arrière, redresser le cours, bannir a ceux qui cultivent des squelettes,  ressusciter les morts, construire des murs solides entre les gens et de la dictature, demander une trêve à la Mère Terre … On ne peut pas. Et aucun mot n’éliminera pas la douleur. Haïti pleure nouvelles larmes sur larmes sèches.

Observons une minute de silence.

Ensuite, abandonnons les condoléances dans la caisse de l’inutile et aidons. Le silence ne suffit pas pour reconstruire des vies.
Bandera haiti

Haïti, mon pays, la mère blessée que je ne verrai jamais …

Une forme d’aider:
Wyclef Jean (Black Eyed Peas). Grâce à sa fondation Yele, le chanteur d’origine haïtienne destine 5 dollars au profit de l’île par l’envoi d’un message texte au numéro 501501.

Leer más